Tout le Québec

Sélectionnez une ville/municipalité

Sélectionnez une ville/municipalité

Offre d'emploi

LIEU DU VOLONTARIAT : Lomé, Togo

DURÉE : 3 mois

DATE DE DÉBUT SOUHAITÉE : Dès que possible

LE PROGRAMME CLÉ

Ce mandat s’inscrit dans le cadre du Programme de coopération volontaire Compétences, Leadership, Éducation (Programme CLÉ), une initiative mise en œuvre par un consortium composé de la Fondation Paul Gérin-Lajoie, d’Éducation internationale et de la Fédération des cégeps. Financé par Affaires mondiales Canada (AMC), le Programme CLÉ a commencé en 2020 et sera en cours jusqu’en 2027 dans six pays (Bénin, Cameroun, Guinée, Rwanda, Sénégal et Togo). Le programme vise à accroître le bien-être économique et social des populations les plus marginalisées et les plus vulnérables – en particulier les filles et les femmes – par l’amélioration de la qualité de l’éducation de base et de l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP). Pour ce faire, le Programme CLÉ compte renforcer les capacités d’une quarantaine de partenaires dans la mise en œuvre d’initiatives et de services éducatifs de qualité qui sont plus inclusifs, plus novateurs et plus durables sur le plan environnemental, et qui font progresser l’égalité de genre.

DESCRIPTION DU MANDAT

Un mandat pour une personne coopérante volontaire en techniques de plaidoyer est à pourvoir à Lomé au Togo afin d’accompagner l’antenne nationale du Forum des Éducatrices Africaines (FAWE) en élaboration de stratégies de plaidoyer et pour la conception d’un plan de plaidoyer en accord avec le plan stratégique de FAWE ainsi que sa vision globale.

Le FAWE est une organisation à but non lucratif créée en 1992 et dont le siège est à Nairobi au Kenya. Il est représenté dans 34 pays africains par des antennes nationales, notamment au Togo où l’antenne a été créée en 2008. La mission de l’organisation est de susciter des attitudes sociales positives et développer des pratiques déterminantes dans le renforcement de l’équité en faveur des filles, s’agissant notamment de l’accès à l’éducation, du maintien dans le cycle scolaire, de la réussite académique et de l’amélioration de la qualité de l’enseignement, en passant sur la transformation des systèmes éducatifs en Afrique. Le FAWE utilise la recherche, le plaidoyer, la sensibilisation, et les colloques et les séminaires de formation comme moyen d’action.

En fonction des besoins et sans se limiter à ce qui est mentionné, la personne coopérante volontaire devra assumer les responsabilités suivantes :

  • Travailler conjointement avec le partenaire afin d’identifier et d’analyser les obstacles, les disparités et les défis auxquels sont confrontées les filles dans l’accès à une éducation de qualité ;
  • Accompagner le partenaire dans l’élaboration de stratégies de plaidoyer visant la promotion de l’éducation des filles et des femmes, compte tenu de l’analyse préalablement menée ;
  • Proposer différentes orientations et approches pour intégrer les principes d’égalité de genres dans les politiques et les pratiques éducatives et apporter un soutien au partenaire dans la démarche de leur intégration dans celles jugées les plus pertinentes pour les besoins.
  • Appuyer le partenaire dans l’évaluation de ses activités de plaidoyer et la documentation des résultats dans le but de mettre de l’avant des recommandations et des bonnes pratiques.

COMPÉTENCES REQUISES

  • Être titulaire d’un diplôme en science politique, éducation, coopération internationale ou tout autre diplôme pertinent ;
  • Démontrer des expériences en techniques de plaidoyer et en rédaction de stratégies et autres documents de plaidoyer, de préférence dans le domaine de l’éducation ;
  • Compétences en recherche et en analyse de politiques liées à l’éducation des filles et de données dans le domaine de l’éducation ;
  • Posséder des connaissances sur les concepts d’égalité genre, inclusion, en éducation et le droit des femmes (un atout) ;
  • Capacité à travailler de manière collective, participative ;
  • Avoir de l’expérience dans l’accompagnement en organisation de la société civile (un atout) ;
  • Avoir une expérience professionnelle antérieure en coopération internationale (un atout) ;
  • Avoir connaissance des réalités socioculturelles du Togo (un atout) ;
  • Maîtrise de la langue française écrite et parlée.

CRITÈRES D’ADMISSIBILITÉ

  • Être une personne citoyenne canadienne ou résidente permanente du Canada;
  • Répondre aux exigences du pays visé par le mandat, en lien avec la COVID-19;
  • Réussir les procédures d’analyse des antécédents judiciaires;
  • Répondre aux critères pour effectuer les démarches de visa afin de résider et de travailler dans le pays visé par le mandat;
  • Être en bonne santé physique et mentale et pouvoir travailler dans des conditions difficiles (rapport d’examen médical à l’appui);
  • Adhérer aux principes d’équité, de diversité et d’inclusion.

CONDITIONS OFFERTES

  • Mandat de personne coopérante volontaire à court terme;
  • Allocation de subsistance adaptée au coût de la vie;
  • Assurances médicales;
  • Certains frais médicaux pré-mandat;
  • Billet d’avion aller-retour et frais de visa;
  • Hébergement sécuritaire et confortable;
  • Un processus de formation complet et un accompagnement pré-mandat.

Domaine:

Éducation et formation, Sciences et recherche

37 heures / semaine

Temps plein

Emploi Temporaire

En présentiel

Comment postuler?

Les personnes intéressées par le mandat doivent remplir le formulaire se trouvant à cette adresse. Veuillez noter que le processus de sélection se fait de manière continue.

Il est important de noter que du personnel attitré au recrutement des volontaires dans les trois organisations partenaires du Programme CLÉ pourra avoir accès aux dossiers de candidature.

Seules les personnes retenues à la suite de l’analyse du dossier de candidature seront contactées.

Date limite pour postuler:

4 août 2024

À propos de l'employeur

Partagez sur votre réseau:

Devenez membre sur MaCommunaute.ca

Publiez du contenu et contribuez au développement de votre communauté!

Devenir membre